Comment filtrer le micro-plastique des machines à laver ? - La Goose

Comment filtrer le micro-plastique des machines à laver ?

Un micro-plastique est une particule qui peut mesurer entre 5 millimètres et quelques centaines de nanomètres. Il peut être jusqu’à 70 fois plus petit qu’une fibre de cheveu. De nos jours, le micro plastique est répandu un peu partout dans la nature. Le plus souvent, il est dans l’air, dans l’eau, dans les maisons, dans la terre, mais plus encore dans les océans.

La plupart des micros plastiques proviennent de nos machines à laver et se retrouvent dans les océans, ce qui entraîne une pollution et des effets néfastes dans l’environnement. Voyons plus en détails cette matière et comment filtrer le microplastique dans nos machines à laver.

Quels sont les risques de la présence des micros-plastiques dans les océans ?


Aujourd’hui, il est impossible de déterminer la quantité des micros-plastiques dans nos océans. Bien entendu, au même titre que les plastiques, la présence des micros-plastiques présente de gros risques tant pour la faune aquatique, l’environnement, que pour l’homme.

Risque pour la faune aquatique

C’est le premier risque important de la présence des micros-plastiques dans nos océans. En effet, les mammifères marins, les poissons ou encore les oiseaux marins courent le risque d’ingérer ces particules fines de plastiques. Par ailleurs, ces dernières peuvent s’avérer être très nocives pour le système endocrinien de la faune aquatique.

Risque pour l’environnement

Il s’agit d’un autre gros risque à d’une importance non négligeable. De ce fait, la particularité des micros-plastiques, c’est qu’ils se déplacent à une vitesse impressionnante. En outre, ils ne sont pas des éléments biodégradables. Ainsi, on les retrouve au milieu des icebergs de l’Arctique, coincés dans les morceaux de glace. Une fois que ceux-ci se mettent à fondre, les micros-plastiques continuent leur déplacement en direction des océans.

De plus, ce phénomène soulève la problématique du gaz à effet de serre. En effet, ces minuscules morceaux de plastique présentent le risque de réduire le point de fusion de la glace. Ce qui la fera fondre beaucoup plus rapidement.

Risque pour les hommes

Le risque majeur pour l’être humain, c’est que les micros plastiques pourraient s’intégrer dans ses aliments. Ainsi, tout produit en provenance des océans qui aurait été atteint par les particules de micro-plastique, pourrait arriver dans nos repas et nous contaminerait aussi.

Comment le micro-plastique issu des machines à laver se reversent dans les océans ?

Il faut se rendre à l’évidence, nos lave-linges polluent les océans ! A chaque lavage, les microfibres se détachent des vêtements et se reversent dans les océans. Il s’agit alors de plusieurs centaines de tonnes de microparticules qui se retrouvent rejetées chaque année. C’est le cas principalement du micro-plastique. Le plus souvent, ce dernier se déverse dans les océans de deux manières.

Par le lavage domestique

Lorsqu’on lave nos vêtements à la maison, on pollue de façon invisible. En effet, lancer sa machine à laver au quotidien quand on fait sa lessive, apparaît ici comme un geste anodin. Or, ce n’est pas du tout le cas ! D’après les experts en la matière, chaque fois qu’on fait un lavage de vêtement en machine, celle-ci recrache des centaines de millions de micros-plastiques. Ceci, à travers le circuit d’évacuation, et donc une partie de ces micros particules se retrouve dans les océans.

Par le lavage industriel

La matière plastique s’utilise dans l’industrie du textile pour la fabrication des tissus et vêtements. Ainsi, pendant le lavage, de nombreux micro-plastiques se libèrent et s’échappent. Du fait de leurs toutes petites dimensions, il est impossible pour ces derniers de se filtrer dans les usines de traitement. Par conséquent, ils se déversent dans l’environnement et principalement dans les océans.

Par ailleurs, une étude a été faite en 2015 par la Fondation Ellen McArthur. En effet, celle-ci dévoile que, pour une production de 53 millions de tonnes de textile en une année, ce sont 500 000 tonnes de microparticules déversées dans les océans.

Quelques bonnes pratiques à adopter pour éviter la pollution du microplastique.

micro plastique machine a laver

Il existe de bonnes méthodes à appliquer à la maison préconisées par Stop Micro Waste, qui permettront de réduire la pollution marine par les micros-plastiques. Voici les 10 que nous vous conseillons d’appliquer chez-vous et quotidiennement.

  • Eviter les matières synthétiques faites de plastiques, pour privilégier les fibres naturelles

Il est important de vérifier les étiquettes des vêtements lors de l’achat. Ainsi, vous devez vous assurer de ne pas prendre des tissus en synthétique comme l’acrylique, le nylon ou le polyester. De ce fait, opter plutôt pour les matières naturelles comme le coton. En outre, notifiez également vos préférences aux vendeurs, ils doivent le savoir.

  • Laver à froid, maximum 30 degrés

Pour la majorité de vos lessives, il faut lancer la machine à laver à 30 degrés C. Il s’agit d’une température largement suffisante. Dans le cas contraire, l’eau chaude affaiblit les fibres du vêtement.

  • Essayer de réduire le nombre de machines en lavant à la main les pièces qui le nécessitent et en remplissant bien le lave-linge.

Ceci évite de blanchir les vêtements inutilement et de produire plus de micros-plastiques.

  • Eviter l’essorage, ou réduire la rotation par minute de ce dernier. Les vêtements synthétiques sèchent vite.

Ce système permet de protéger les vêtements et l’environnement. En effet, il y a plus de frottement lors du cycle de rotation d’une machine à laver qui abîme les fibres.

  • Eviter de laver les objets durs (comme les chaussures)

Tout ce qui est solide dans une machine à laver produit davantage de rupture de fibre. Ce qui entraîne plus de plastiques dans les océans.

  • Séparer les textiles à matière souple et dure

En évitant de mélanger les jeans et les articles molletonnés dans un même lavage. Le contact entre ces matières peut favoriser la dégradation des textiles souples. Ainsi, vous polluerez moins en micros-plastiques.

  • Eviter le sèche-linge pour les fibres synthétiques, et si vraiment ce n’est pas possible, assurer de bien filtrer l’eau de condensation

Ainsi, la température et les forces mécaniques dans un sèche-linge contribuent à polluer en micro-plastique. Préférez le séchage à l’air libre pour les vêtements en fibres synthétiques.

  • Privilégier les cycles de lavage courts

Il faut noter que, plus vous lavez vos vêtements et plus leurs fibres s’affaiblissent. Sur toutes les machines à laver, il y a un cycle court. Il convient alors de vous en servir.

  • Utiliser des détergents à ph neutre et sans javel, qui agressent les textiles et favorisent les micros-plastiques.

Le plus souvent, le détergent contient des abrasifs minéraux. Ces derniers ont la particularité d’accroître le frottement des tissus. En effet, un excès de friction finit par rompre les fibres. Ainsi, l’eau de javel et la valeur du ph agissent également sur la construction de la fibre. Donc, optez pour un détergent à ph neutre et éviter l’eau de javel.

  • Filtrer par l’intermédiaire d’un filtre sur l’évacuation de la machine, mais également en utilisant un sac de lavage prévu à cet effet.

Intégrer un filtre à la sortie de la machine à laver. De plus, il existe des sacs à laver, qui permettent de contenir les micro fibres et ainsi les empêchent de se retrouver dans les océans. Dans cette optique, il est prévu que d’ici à 2025, en France, les fabricants de machines à laver seront dans l’obligation d’intégrer des filtres à microplastiques dans la production de toutes les machines à laver.

About The Author

9 Comments

  1. watch One Piece Film: Red online 26/11/2022 Répondre
  2. slot online 24 jam 26/11/2022 Répondre
  3. Walterhes 01/12/2022 Répondre
  4. Sv388.Com 02/12/2022 Répondre
  5. Suzanne 02/12/2022 Répondre
  6. Michaelvox 03/12/2022 Répondre
  7. goody beads 05/12/2022 Répondre
  8. rtp Slot live 05/12/2022 Répondre
  9. CameronGok 08/12/2022 Répondre

Répondre