La lettre verte a elle vraiment un impact environnemental ?

Quel est l’impact de la lettre verte de la poste ?

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, La Poste propose aux particuliers et entreprises, la Lettre Verte. Lancée en 2011 en réponse au besoin évident de produits plus responsables elle connut un énorme succès en 2014 avec environ 128 millions de lettres distribuées par mois. C’est un moyen d’envoyer un courrier plus respectueux de la planète et moins émetteur de gaz à effet de serre. Mais, de quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce qu’une Lettre Verte ?

La Lettre Verte est un format postal qui permet d’envoyer du courrier ou des colis vers la France. Avec la lettre verte, la Poste s’engage fortement pour l’écologie en mettant en place de nombreuses mesures afin de diminuer son impact sur l’environnement. Incarnée par le nouveau timbre vert, cette lettre sera distribuée en 48 heures et coûtera 57 centimes. Sa caractéristique est d’être plus respectueuse de l’environnement. L’avion n’est pas utilisé pour le transport en France, mais uniquement lorsque cela est strictement nécessaire. En moyenne, cette lettre produit 30% d’émissions de CO2 en moins qu’un courrier prioritaire, tout en étant accessible à moindre coût. Un écocalculateur a été mis en place par La Poste afin d’accompagner cette mesure écologique de lettre verte. Chacun peut alors vérifier par lui-même le bilan carbone de l’acheminement de son courrier sur le site.

Quel est le délai de livraison pour une lettre verte ?

En échange de ses avantages économiques et écologiques, la lettre verte de La Poste implique un délai de livraison un peu plus long que les courriers prioritaires. Il faut ainsi compter deux jours pour les envois depuis la France métropolitaine vers la France métropolitaine. Ce délai est valable aussi pour les envois au sein d’un même territoire d’outre-mer. Pour les envois depuis la France vers l’étranger et inversement, et d’un DOM-TOM à l’autre, le délai de livraison est de 3 à 7 jours. Le tarif varie en fonction de son poids, comme tous les courriers. Depuis le 1er janvier 2021, pour une lettre ou un colis en dessous de 20 grammes, le prix est de 1,80 euro. Pour un courrier entre 20 et 100 grammes, il faut compter 2,16 euros. Le prix passe à 3,94 euros entre 100 et 250 grammes, et 5,91 euros entre 250 et 500 grammes. Pour un colis entre 500 grammes et 3 kilos, il faut prévoir 8,64 euros. Les tarifs des colis sont appliqués au-delà de ce seuil. Les timbres verts sont disponibles dans tous les bureaux de poste, ainsi que dans la plupart des bureaux de tabac. Vous pouvez également commander sur le site de La Poste et l’imprimer chez vous.

Autres actions écologiques menées par La Poste

Au-delà de cette démarche, La Poste s’engage pour l’écologie et a engagé de nombreuses actions pour réduire son impact sur l’environnement. La lettre verte est neutre en carbone comme 100% des offres courrier, colis, numérique de La Poste depuis le 1er mars 2012. La Poste avait pour objectif 10 000 véhicules électriques en 2018. Il possède déjà la flotte automobile écologique la plus importante du monde avec 6 000 véhicules électriques en place. Plus de 80 000 postiers ont suivi une formation à l’écoconduite pour les sensibiliser aux enjeux environnementaux et favoriser l’adoption des écogestes. La Poste a réussi à atteindre la neutralité carbone. Ses émissions de gaz à effet de serre ont été mesurées puis réduites pour compenser les émissions restantes. La Poste s’est engagée aussi à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 15% dans son activité courrier-colis. Ces actions cohérentes visent à participer aux efforts de la France pour lutter contre le changement climatique, réduire les émissions de gaz à effet de serre et favoriser la migration des écosystèmes.

L’impact de la lettre verte de La Poste

Avant l’introduction des timbres verts, La Poste proposait deux tarifs. Un cachet rouge ou « Lettre Prioritaire » délivré en J+1 et un Ecopli vert délivré en J+2. À l’automne 2011, ce dernier, qui coûte 5 centimes de moins cher, a changé de couleur et est devenu gris. Il voit les délais de livraison augmenter en 4 jours. Pour atteindre la même performance en 48h, le timbre vert sera remplacé à un prix plus élevé, 57 centimes au lieu de 55. Entre 2011 et 2014, le prix des lettres vertes a augmenté de 15 % et celui des lettres prioritaires de 14 %.

La lettre verte permet aussi une profonde restructuration au détriment des conditions de travail des agents et… de l’écologie. Pour les représentants des syndicats majoritaires Sud-PTT et CGT de La Poste, cette promotion à grande échelle du Timbre Vert, qui porte atteinte à la lettre prioritaire, vise à remettre en cause lentement mais sûrement le principe de la livraison en 24h… Elle a pour objectif de réduire les coûts de fonctionnement de l’entreprise. Pour les postiers, la lettre verte est difficile à accepter. Ces derniers sont attachés historiquement à la conception d’un service public égalitaire et performant, et particulièrement à la norme du J+1.

La livraison d’un courrier en 24 heures coûte cher. Son acheminement comprend l’utilisation à grande échelle du transport aérien. Chaque nuit, une douzaine d’avions sont affrétés par la compagnie Europe Airpost, l’ancienne Aéropostale, de Brest à Marseille en passant par Toulouse, Lyon et Paris, près de quarante liaisons ; sans parler des vols opérés par Air France. Pour La Poste, le frais d’acheminement s’élève à 120 millions d’euros par an, soit le plus gros budget de dépense externe du groupe. Après 2007, cette facture a doublé suite à la séparation du groupe de sa filiale Europe Airpost.

About The Author

Répondre