Quel plastique est recyclable ? - La Goose

Quel plastique est recyclable ?

Faisant partie intégrante de notre société, la consommation des plastiques a été multipliée par 20 ces dernières années. Cet élément est caractérisé par une durée de vie très longue, mais une utilisation très courte. Il se révèle très nocif pour l’environnement et peut avoir un impact non négligeable sur le réchauffement climatique. Certaines démarches sont faites pour réduire un maximum la pollution plastique, à commencer par son recyclage. Mais il existe de nombreux types de plastiques. Certains se recyclent bien, d’autres non, et il est parfois difficile de s’y retrouver.

Les différents types de plastiques au quotidien

Le plastique est généralement issu du pétrole. Il existe quelques alternatives, avec des pommes de terre pour les plastiques biodégradables et du lait pour les plastiques anti-allergènes, mais ces méthodes de fabrications restent à ce jour très marginales. Le plastique traditionnel est fabriqué à partir du naphta, un liquide transparent obtenu après la distillation du pétrole. Vient ensuite l’opération transformation qui passe par la case craquage (donnant la forme des fragments de molécule), la phase de polymérisation (liaison des fragments entre eux) et la formation des polymères.

Selon son mode de fabrication, ce plastique peut être classifié en 7 grandes familles :

  • Le Polyéthylène Téréphtalate (PET) : le plus répandu, souvent transparent, souple et léger (exemples : bouteilles à boisson, détergent, bouteilles d’huiles, etc.) ;
  • Le Polyéthylène Haute Densité (PEHD) : opaque, rigide et solide (exemples : bouteilles de lait, produits cosmétiques, emballages semi-rigides, etc.).
  • Le Polychlorure de vinyle (PVC) : ne peut se recycler, car rejette des dioxines et des substances cancérigènes (exemples : emballages pour fromages et viandes, tétines de biberon, chaises de jardin, etc.) ;
  • Le Polyéthylène Basse Densité (LDPE) : ce sont les sous forme de fils, mais non pas de récipient (exemples : emballages et sacs plastiques) ;
  • Le Polypropylène (PP) : servant à conditionner les aliments (exemples : barquettes, pots de yaourt, soupes instantanées, etc.) ;
  • Le Polystyrène : qui sert à emballer les appareils sensibles aux chocs (exemples : gobelets, ustensiles jetables, emballages à usage unique, etc.) ;
  • Autres : appareils médicaux, biberons en plastiques, etc.

Les deux premiers plastiques peuvent être recyclés, et ils rassemblent la majorité des déchets qui existent sur notre planète. Les cinq dernières catégories peuvent être également réutilisées, mais ne sont pas souvent pris en charge. Ils ne contiennent pas assez de matière première pour les recycler et leur recyclage n’est ainsi pas viable, notamment sur le plan économique. A ce jour, le meilleur moyen de valoriser les déchets est de les incinérer pour récupérer l’énergie calorifique.

Les étapes du cycle du recyclage du plastique

Améliorer le recyclage des déchets plastiques du quotidien est un enjeu prioritaire pour préserver l’environnement. Aujourd’hui, du côté des consommateurs, il existe un certain nombre de bonnes pratiques qui peuvent permettre, à notre petite échelle, de réduire son empreinte écologique. Il s’agit du recyclage. Voici les différentes étapes du recyclage de nos emballages domestiques :

  • Le tri des emballages plastiques : tous les déchets sont triés et déposés dans le conteneur de tri sélectif ;
  • Le centre de tri : les déchets sont triés selon sa catégorie et sa famille (PET, PEHD, PP, etc.) et sont ensuite aplatis pour former des cubes nommés balles de plastique ;
  • L’usine de régénération : ces balles sont lavées, broyées et ramollies, et les packagings deviennent des granulés de plastique ;
  • L’usine de recyclage : une fois transformés, ces granulés sont employés pour donner vie à de nouveaux objets (par exemple : les PET vont donner des moquettes, des fibres, des sacs de couchage, et les PEHD donnent des tuyaux, des sièges auto, des arrosoirs, etc.).

Contrairement au verre, les plastiques ne sont pas recyclables à l’infini. Mais leur recyclage est un geste indispensable pour la protection de l’environnement. Le principal enjeu pour les consommateurs reste malgré tout de réduire la consommation de plastique à la source, en vue de produire moins de déchets. Afin de savoir si les plastiques recyclables, vous pouvez vous référer au logo de recyclage qui se trouve généralement sur l’emballage.

Impact du plastique sur l’environnement

Nombreux sont les impacts du plastique dans notre planète. En effet, ce matériau contient des polluants toxiques qui endommagent l’environnement, du fait qu’il cause la pollution des sols, de l’eau et de l’air. De même, il peut mettre des centaines, voire des milliers d’années pour se décomposer, ainsi les dommages causés à l’environnement sont durables.

Le plastique fait partie intégrante de notre vie quotidienne, et chacun participe inconsciemment à un véritable fléau qui pollue la nature et surtout l’océan. En effet, chaque année, près de 13 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans ce dernier, faute d’être non recyclées. Les déchets plastiques les plus ramassés en milieu marin sont les mégots de cigarette, les bouteilles, les emballages alimentaires, les fragments de polystyrène, les sacs plastiques, etc. Or, ces derniers tuent les animaux marins.

L’objectif de la France concernant les emballages plastiques s’articule autour des « 3R » (réduire, réutiliser et recycler). Ainsi, afin de bien protéger l’environnement, il faut adopter les bons gestes et éviter à tout prix certaines erreurs. Dans ce cas, les consommateurs peuvent par exemple recycler les sacs en plastique, les pots de yaourt, les barquettes alimentaires, les bouteilles plastiques, etc. En effet, ces derniers sont valorisés afin de donner vie à de nouveaux produits.

About The Author

One Response

  1. zoritoler imol 05/08/2022 Répondre

Répondre