Les 3 meilleurs moteurs de recherche écologique | La Goose

Quels sont les moteurs de recherche écologiques ?

Bon à savoir : la majorité des data centers et des serveurs informatiques fonctionnent à l’aide de combustible tiré du sol tels que le gaz naturel et la houille. Oui, naviguer sur le web a un impact sur notre environnement. On note actuellement une véritable conscientisation des utilisateurs, se tournant de plus en plus vers des moyens de navigation plus soucieux de l’environnement. On a pu assister à l’émergence de nombreux acteurs web écologiques, comme les moteurs de recherche.

Moteur de recherche écologique : de quoi s’agit-il ?

Ne nous voilons pas la face. De par son fonctionnement, qui est de récloter et de classifier un maximum de données, le moteur de recherche consomme énormément d’énergie pour stocker toutes ses informations. Il faut voir ça comme une bibliothèque géante qui a besoin d’énergie pour fonctionner. Tout moteur de recherche du plus renommé (tel que Bing, Google ou Yahoo) au moins populaire, reste dans tous les cas un méta-chercheur et fait usage des mêmes techniques de fonctionnement.

Cependant il faut noter un caractère propre à un moteur de recherche pour qu’il soit dit engagé, et cela figure dans sa façon de céder son profit. Après avoir remarqué que les gains engendrés par les annonces publicitaires et commerciales sur les moteurs de recherche sont assez conséquents, ces derniers décident de restituer une part de ces gains à des associations caritatives et écologiques dans le but de se dédommager de leur empreinte carbone.

Ecogine : le moteur de recherche soucieux de l’environnement

Il s’agit d’une organisation créée en France, en avril 2008, par trois étudiants de l’école polytechnique nantaise. Ecogine ou « ecological search engine » qui est à ce jour sous la direction de l’association pour les enfants du Pays de Beleyme, attribue la totalité de ses gains à des organisations à objectif environnemental.

Chaque recherche génère en moyenne une donation d’une valeur de 0,0021 centime d’euro pour les causes épaulées par Ecogine, sélectionnées par sondage proposé aux utilisateurs une à deux fois par an. En Janvier 2021, 5 associations se sont partagés une somme de 10 000 euros basée sur les gains de l’entreprise durant l’année précédente.

En étroite collaboration avec Google, Ecogine reçoit 75% des bénéfices publicitaires engendrés par les utilisateurs.

Depuis qu’il a été créé, Ecogine se promet de dédommager le CO 2 produit par la procédure de recherche en rétribuant 10% de ses bénéfices au plan de compensation volontaire Pure Project. De plus, Infomaniak accueille ses serveurs en respectant un règlement écologique consultable, basé sur les énergies alternatives naturelles.

Nous conseillons donc aux utilisateurs d’Ecogine de ne pas activer de bloqueur de publicité, auquel cas ils ne génèreront pas de revenu à but caritatif.

Lilo : en solidarité avec la nature

Créé en France durant l’année 2015, Lilo est un moteur de recherche ayant pour objectif d’épauler des programmes sociaux et environnementaux. Etant une organisation à but lucratif à mission humanitaire, Lilo ou « généreux » en hawaïen transmet 50% de ses profits à une centaine de programmes engagés choisis pour leur objectif principal social et environnemental.

Il tourne grâce à une technique de « gouttes » que l’utilisateur emmagasine au cours des recherches qu’il effectue et décide par la suite de répartir entre tous les projets suggérés. Les sommes à partager entre les projets s’évaluent à partir des profits réels de Lilo. Engendrés à l’aide des annonces publicitaires par mots-clés, ils sont proportionnellement divisés entre les projets au nombre de gouttes données par les utilisateurs.

Recensant plus de 670 000 utilisateurs par mois, Lilo assure avoir déjà rétribué environs 3,5 millions d’euros à des associations.

Si la rentabilité de cette entreprise ne s’appuie ni sur les ventes de données des internautes, ni sur les annonces publicitaires ciblées, Lilo est un moteur de recherche qui se repose sur les calculs de Bing, Google et Yahoo qui sont des enseignes qui ont la possibilité de stocker des données.

Il faut remarquer que Lilo a mis en marche une application qui offre la possibilité de garder son anonymat dans les recherches.

Ecosia ou le métamoteur planteur d’arbre

Fondé en 2009, Ecosia, le moteur de recherche allemand s’affiche comme étant le métamoteur écologique qui plante des arbres. Bien entendu, ce n’est pas l’entreprise qui effectue le boisement. C’est à travers les actions des usagers sur les annonces publicitaires suggérées par le moteur que Ecosia peut recueillir son revenu. Puis le moteur de recherche rétribue des proportions à des programmes de plantation d’arbres dans des dizaines de pays différents.

A compter d’environ 15 millions d’internautes actifs par mois, avec 3 millions provenant de France, Ecosia assure avoir déjà pris part à la plantation d’au moins 120 millions d’arbres.

En principe Ecosia s’appuie sur Bing, le moteur de recherche créé par Microsoft. Comme les résultats sont pratiquement les mêmes, Ecosia fait apparaître des icônes à proximité des entreprises ou organisations associatives pour signifier les plus éco responsables et les établissements les plus polluants.

Ce dernier assure également, confidentiellement, avoir discuté que Bing procède à l’automatisation de l’anonymat des historiques de recherches ainsi que l’identifiant unique sous quatre (4) jours.

About The Author

Répondre